Grève à la SNCF: trafic ferroviaire encore très dégradé samedi, les trains Ouigo annulés

1 / 2

Grève à la SNCF: trafic ferroviaire encore très dégradé samedi, les trains Ouigo annulés

La SNCF ne pourra donner l'état du trafic que samedi dans la matinée, a-t-elle indiqué dans la soirée, expliquant qu'il était difficile de faire des prévisions concernant ce mouvement, car il n'y a pas de préavis pour le droit de retrait.

Le trafic ferroviaire devrait à nouveau être très dégradé samedi, au premier jour des vacances scolaires. Ce vendredi déjà, la circulation des trains a été très perturbée sur le réseau TER et certaines lignes franciliennes, des conducteurs et contrôleurs ayant fait valoir leur droit de retrait après un accident qui a fait plusieurs blessés mercredi, dont un conducteur de train.

La direction de la SNCF a fait savoir ce vendredi soir que la circulation des trains, et en particulier celle des TER, resterait très dégradée samedi. Aucun TGV Ouigo ne circulera ce samedi, a par ailleurs annoncé l'organisme sur son site internet. Pour les personnes ayant prévu de voyager ce jour-là, ils recevront un remboursement automatique d'ici le 23 octobre, a précisé la SNCF au terme d'une réunion infructueuse avec l'ensemble des syndicats.

Les Ouigo annulés

La SNCF ne pourra donner l'état du trafic que samedi dans la matinée, a-t-elle ajouté dans la soirée, expliquant qu'il était difficile de faire des prévisions concernant ce mouvement, car il n'y a pas de préavis pour le droit de retrait.

Une autre s'était tenue dans la matinée entre la direction et la CGT, qui réclame la présence obligatoire d'un contrôleur par train alors que le conducteur accidenté était le seul agent SNCF à bord de son TER, qui circulait en Champagne-Ardenne.

"Cette grève sans préavis est totalement irrégulière", a souligné lors d'une conférence de presse le directeur de la branche TER, Frank Lacroix. Il a appelé à "la reprise du service normal" et annoncé l'examen d'un éventuel report de la mise en place des nouvelles règles d'autorisation de départ des trains, contestées par les syndicats.

En milieu d'après-midi vendredi, la direction faisait état de 55% des TER en circulation, avec "de fortes disparités selon les régions" : en Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire ou Provence-Alpes-Côte d'Azur, la situation était "très perturbée". On comptait dans la journée un train Intercités sur deux tandis qu'en région parisienne 70% des Transilien étaient en circulation, mais là aussi avec d'importantes disparités, les RER B et D étant les plus touchés, ainsi que les lignes R, H, J, K et L.

Des disparités selon les régions

Quant aux TGV, où l'affluence était importante en cette veille de vacances, le trafic était (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi