Grève à la RATP : Le « service garanti » n’est pas le sujet, pour le secrétaire d’Etat aux Transports

20 Minutes avec AFP

TRANSPORTS A MINIMA - Le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Djebbari a voulu remettre les retraites au cœur du débat alors que des voix se sont fait entendre ces derniers jours sur la question du service minimum

Le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a estimé vendredi que le service garanti en cas de grève n’était « pas le sujet » du moment et qu’il serait « compliqué » à réformer. « Le sujet aujourd’hui, c’est le sujet des retraites. On voit bien que l’anxiété ce n’est pas tellement le fait d’avoir ou non une loi de service minimum dans cinq-six ans qui va faire baisser la tension chez les agents de la RATP », a estimé sur LCI Jean-Baptiste Djebbari, alors que le trafic RATP est très perturbé par la mobilisation des agents pour sauver leur régime spécial.

La veille, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et deux élus qui la soutiennent avaient réclamé à nouveau « un service garanti dans les transports aux heures de pointe en cas de grève ». La loi de 2007 « sur la continuité du service public dans les transports terrestres » ne prévoit pas de réquisition de personnel, vécue par les syndicats comme une atteinte au droit de grève, d’où l’impossibilité de garantir un quelconque service minimum en cas de taux très élevé de grévistes, comme c’est le cas vendredi.

Tout le monde n’est pas sur la même ligne chez LREM

Valérie Pécresse avait par ailleurs déposé un amendement à la loi mobilités pour que le préavis de grève passe à soixante-douze heures, contre quarante-huit heures prévues dans la loi. Amendement rejeté jeudi, a souligné Jean-Baptiste Djebbari, « dans la mesure où on a concerté à la fois les employeurs, les organisations syndicales, et que ce n(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Grève à la RATP : 280 kilomètres de bouchons mais moins de galères que prévu
Grève à la RATP : Stations fermées, métros à l’arrêt… Journée chaotique en vue dans les transports parisiens
Réforme des retraites : Concertations, « temps long »… Edouard Philippe lance l’opération déminage