"Grève à l’école : le gouvernement joue la carte de l’apaisement"

·1 min de lecture

Dans la revue de presse de ce vendredi : le ministre de l’Éducation tente de répondre à la colère des enseignants excédés par la gestion gouvernementale du Covid dans les établissements scolaires, le prince Andrew perd ses titres militaires et le visa australien du numéro 1 mondial du tennis, Novak Djokovic, a été une nouvelle fois annulé.

Face à la forte mobilisation des professeurs, mécontents de la gestion du Covid, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé jeudi soir des moyens supplémentaires, notamment la distribution en nombre de masques FFP2. Il faut dire, comme le souligne Le Parisien/Aujourd’hui en France, qu’à moins "de trois mois de la présidentielle, l’enjeu est crucial pour Emmanuel Macron, qui a fait de l’éducation un marqueur de son quinquennat et du maintien des écoles ouvertes un pilier de sa gestion de la crise du Covid."

La présidentielle, justement. L’Opinion se demande "à quoi ressemblera la campagne de Macron" (qui ne s’est officiellement pas encore déclaré candidat).

C’est à la Une de quasiment tous les journaux britanniques : le prince Andrew, accusé d’agression sexuelle sur mineur aux États-Unis, se voit retirer ses titres militaires par sa mère, la reine. Le prince est "chassé" écrit The Daily Mail.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles