Grève à l'école : une journée infernale pour les parents

© AFP

Une grande partie des écoles ont gardé leurs grilles fermées ce jeudi matin. Avec la mobilisation de ce jeudi contre la réforme des retraites , 70 % d'enseignants sont grévistes à l'école primaire. Pour les parents, la grève est souvent synonyme de casse-tête pour la garde d'enfants.

La grande débrouille

Totalement pris de court, certains vont devoir improviser, à l'image d'une mère de deux enfants interrogée par Europe 1: "Je sais pas, on va voir. Je vis toute seule ici. Les grands-parents vivent à Paris, ce n'est pas facile. On essaie de gérer, on n'a pas le choix !".

>> LIRE AUSSI - EN DIRECT - Réforme des retraites : suivez la journée de mobilisation

D'autres, comme Ali, vont puiser dans les stocks de congés payés."On l'a appris par un mot du maître un peu tardivement. Du coup, c'est plus simple de prendre un jour de congé et de la garder à la maison. Là, ça se gère mais on verra par la suite si d'autres grèves sont prévues. Ça va dépendre du nombre de jours de congé à poser. Il en reste plus beaucoup. Je préfère aussi les utiliser pour autre chose", explique Ali.

Les grands-parents à la rescousse

Certains font appels aux grands-parents, souvent satisfait à l'idée de prendre le relais. "Je suis réquisitionné parce que l'école est fermée. On va faire du vélo où aller peut-être au cinéma. Moi, ça me fait plaisir, ça m'occupe. Je suis retraité, alors j'ai le temps, pas les parents. Lorsqu'ils travaillent, ce sont les grands-parents qui s'en occupent. Comme souvent penda...


Lire la suite sur Europe1