Grève à France Télévisions : Les syndicalistes ont menacé leur direction d'occuper le plateau du "19/20"

France 3
France 3

Un conflit dans la durée. En septembre 2023, dans un an, le "12/13" et le "19/20" national de France 3seront supprimés au profit d'une offre d'information régionalisée. Ce projet, intitulé "Tempo", a été sommairement présenté par la direction de France Télévisions, en juillet dernier, lors de la conférence de rentrée, et a motivé une grève ce lundi au siège du groupe public.

Selon les chiffres officiels, seuls 4,94% de salariés grévistes ont été recensés au siège. Le taux grimpe à 13% pour les salariés, comme les monteurs, rattachés à la direction de l'information. Le taux de personnels grévistes au sein de la rédaction n'a, lui, pas été communiqué. "Jusqu'à 80% des journalistes du service société de la rédaction nationale étaient en grève", signale à puremedias.com le Syndicat national des journalistes du groupe public. Précisons que l'appel à la grève, lancé par cinq forces syndicales (SNJ, CGT, CGC, Unsa et CFDT), n'impliquait pas les salariés de France 3 en régions.

"Menace d'occuper le plateau du '19/20'"

De son côté, la direction de l'information de France Télévisions veut retenir que l'antenne a été tenue malgré la grève. "Le 19/20" de Carole Gaessler a tout de même été écourté lundi. "Bienvenue dans ce journal raccourci en raison d'un mouvement de grève contre la suppression annoncée des éditions nationales de France 3 au profit des 24 antennes régionales", a averti immédiatement la journaliste en prenant...

Lire la suite


À lire aussi

"Je peux quitter le plateau" : Marc Fauvelle recadre Christiane Taubira en direct sur franceinfo:
Suppression de la redevance : Les antennes de France Télévisions et Radio France perturbées par une grève (màj)
Menaces contre Pascal Praud : Sneazzy assure que ses "couplets" ont été "mal compris"