Grèce : après un incendie déclenché par des feux d'artifice, l'équipage d'un yacht devant la justice

Vendredi, des feux d'artifice tirés depuis un yacht ont déclenché un incendie dans une forêt de pins de l'île d'Hydra, en Grèce. Treize membres de l'équipage du bateau, qui nient toute responsabilité, comparaîtront mercredi. Les auteurs de feux risquent jusqu'à vingt ans de prison et une amende susceptible d'atteindre 200 000 euros.

Après la colère, place à la réponse judiciaire. Treize membres de l'équipage d'un yacht d'où ont été tirés vendredi soir des feux d'artifice qui ont déclenché un incendie sur l'île touristique d'Hydra, en Grèce, doivent être présentés devant la justice mercredi, a indiqué dimanche 23 juin la chaîne de télévision publique ERT.

Les marins ont été auditionnés dimanche par la procureure du Pirée, au sud d'Athènes, qui a décidé de poursuites judiciaires à leur encontre.

Lors de leur audition, les treize membres de l'équipage ont nié les accusations, selon ERT. Les dix-sept passagers du yacht, originaires du Kazakhstan, ne sont pas poursuivis.

Samedi, les pompiers de l'île ont publié sur Facebook une photo de la forêt de pins en feu avec pour légende : "L'incendie, provoqué par des tirs de feux d'artifice depuis un bateau, brûle la seule forêt de pins de l'île, dans un endroit difficile d'accès et dépourvu de route."

Le capitaine d'un navire voisin ayant été témoin du tir des feux d'artifice a également été entendu par la procureure, selon ERT.

La publication des pompiers a suscité la colère sur les réseaux sociaux et sur l'île d'Hydra.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
La Grèce en proie au "plus grand incendie jamais enregistré dans l'UE"
Avec le changement climatique, la Grèce subit "une guerre en temps de paix", dit le Premier ministre
La Grèce combat une nouvelle vague d'incendies meurtriers, de nombreux habitants évacués