Grèce : les plages ont été prises d'assaut

Les plages françaises, ouvertes au public depuis samedi 16 mai, ont accueilli quelques personnes. Mais on était loin de la cohue constatée sur les plages de Grèce. Le pays, peu touché par le Covid-19, a vu les plages privées prises d'assaut en dépit des mesures mises en place. Sur place, on constate des images qu'on ne pensait pas voir de si tôt en Europe. Les Athéniens se sont précipités vers les 515 plages privées exploitées par des bars et restaurants. "C'est la meilleure chose d'être ici, de se relaxer après deux mois de confinement", confie un habitant sur son transat. "Bien sûr, on fait attention. Si on est raisonnables je ne vois aucune raison de ne pas venir ici", assure une Grecque. Des mesures de distanciation en place Avec une température de 40 degrés, il y a même des bouchons pour accéder aux plages. En amont, les exploitants avaient fait en sorte que des mesures de sécurité soient mises en place. Il ne peut y avoir que 40 personnes par kilomètre carré, et il y aura 4 mètres entre chaque parasol. Les chaises longues seront désinfectées après chaque client, et le service au bar est interdit. "Nos clients se comportent bien. Ils appliquent les règles, ce qu'ils ne font pas d'habitude", explique Nikolas Venieris, directeur de l'hôtel Costa del sol beach.