En Grèce, l'incendie qui s'approchait d'Athènes finalement contenu

En Grèce, après la mobilisation de plusieurs centaines de pompiers durant deux jours, l'important incendie qui avait démarré mardi au nord d'Athènes semble à présent sous contrôle. Plusieurs villages et un hôpital avaient été évacués, mais il n’y a plus à présent aucun front actif, selon les secours. En cette période estivale, la prudence reste néanmoins de mise en Grèce, en particulier après les violents incendies de l’été dernier.

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

La Grèce a beau avoir été épargnée jusqu’à présent par la vague de chaleur qui a frappé l’Europe de l’Ouest cette semaine, l’incendie qui a consumé les alentours du mont Penteli, à une trentaine de kilomètres au nord d’Athènes, s’est nourri des conditions favorables offertes par un temps sec, dans un secteur par ailleurs balayé ces jours-ci par des vents puissants.

Outre une série d’évacuations et quelques maisons brûlées, les flammes ont notamment provoqué un impressionnant panache de fumée, dans le ciel des habitants de la banlieue nord de la capitale.

En Grèce, la période estivale est traditionnellement marquée par les incendies et les départs de feu. Mais l’an dernier – à l’occasion de ce qui a été décrit dans le pays comme la pire canicule depuis 30 ans – ceux-ci ont été particulièrement violents : plus de 100 000 hectares avaient été brûlés.

La Grèce se tient donc cette année sur ses gardes, les plus fortes chaleurs de l’été sont encore à venir.

À écouter aussi : Climat : du Nord au Sud, la planète suffoque


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles