Grèce: un violent feu de forêt menace l'un des plus grands parcs naturels

Alors que la Grèce est confrontée à une canicule depuis le week-end du 24 et 25 juillet, les incendies se multiplient à travers le pays. Le plus dévastateur d'entre eux a démarré la semaine dernière, dans le parc national de Dadia, dans le nord-est de la Grèce. Environ 300 pompiers ont engagé le combat contre les flammes dans cette zone forestière protégée, l’une des plus importantes du pays, qui bénéficie du label européen Natura 2000.

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Dans la région grecque d’Evros, frontalière de la Turquie, le parc national de Dadia est la proie des flammes depuis jeudi 21 juillet. Quelque 20 000 hectares de forêt pourraient d’ores et déjà avoir été parcourus par le feu, selon les estimations avancées par le quotidien grec Kathimerini.

Seul point positif, certaines de ces zones semblent avoir été partiellement épargnées, avec des herbes calcinées au sol, mais des arbres préservés.

Preuve de l’importance environnementale du lieu et de la vigueur du feu, le ministre grec de la Crise climatique et de la Protection civile, Christos Stylianidis, s’est rendu sur place ce week-end. Il a alors évoqué « une lutte difficile (…) pour assurer la survie d’[un] écosystème exceptionnel ».

À Dadia, 30 000 hectares sont qualifiés, selon la terminologie grecque, de « strictement protégés ». L’ensemble de la forêt couvre toutefois au total une surface six fois plus importante. L’écosystème évoqué rassemble au moins 400 plantes différentes, une centaine d’espèces de papillons ou encore une trentaine de reptiles.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles