Grèce Un 1er Mai anti-austérité

Libération.fr

Les défilés du 1er Mai ont été doublés d’une grève nationale de vingt-quatre heures en Grèce contre de nouvelles mesures de rigueur imposées en échange de la poursuite du versement de prêts internationaux. Avec la grève, qui coïncide certes avec une journée fériée dans le pays, la plupart des services publics étaient à l’arrêt, tout comme les bateaux et trains. Une grève générale est prévue le 17 mai. Sous la pression de ses créanciers (UE, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international), le gouvernement a accepté en avril 3,6 milliards d’euros de nouvelles économies en rognant les retraites en 2019 et en alourdissant les impôts en 2020. Photo AFP



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Russie
42
Bisbilles et insultes entre Israël et Corée du Nord
Le retour de Matteo Renzi, l’homme pressé de la politique italienne
Turquie Un 1er Mai réprimé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages