Grâce à une mobilisation de citoyens, Roland a récupéré sa maison squattée depuis des mois

·2 min de lecture

Un groupe de personnes émues par le sort de Roland ont réussi à convaincre les squatteurs qui occupaient la maison de ce retraité depuis des mois de quitter les lieux jeudi soir. 

Après cinq mois de calvaire, Roland a repris possession de sa maison. Fin septembre, quatre jeunes squatteurs ont profité de son absence pour s'introduire dans cette habitation située à Toulouse et changer les serrures, empêchant ce retraité de 88 ans d'y entrer. La justice lui avait fait savoir que les occupants illégaux, dont le nombre était monté à une vingtaine selon «La Dépêche du midi», n'était pas possible avant au moins la fin de la trêve hivernale, le 31 mai 2021.

Le combat de Roland pour récupérer sa maison a ému l'opinion publique et depuis quelques jours, une vingtaine de personnes négociaient depuis le trottoir avec les squatteurs pour les convaincre de quitter les lieux. Leurs efforts ont payé puisque les occupants illégaux ont finalement baissé les bras et rendu la maison jeudi soir, sans violence. Sur Twitter, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, s'est félicité de cette issue. «Je salue l'élan citoyen qui nous a permis ce succès. Je suis heureux pour Roland, qui va enfin retrouver la possession de sa maison. Je réitère ma demande à l'Etat de confier aux maires la capacité d'agir sur ces squats, trop nombreux, pour que les lois de la République s'appliquent», a-t-il écrit.


Lire la suite sur Paris Match