Grève à Hollywood: pourquoi les tournages ne vont pas reprendre de sitôt malgré l'accord avec les scénaristes

Les scénaristes d'Hollywood, dont la grève paralyse l'industrie depuis presque cinq mois, ont annoncé dimanche avoir conclu un accord de principe avec les studios, ce qui pourrait leur permettre de reprendre le travail.

"Nous sommes parvenus à un accord de principe sur un nouvel [accord de base minimum] 2023, c'est-à-dire un accord de principe sur tous les points de l'accord, sous réserve de la formulation finale du contrat", indique la lettre que le syndicat des scénaristes d'Hollywood (WGA) a envoyé à ses membres.

"Personne ne doit reprendre le travail"

Pour autant, la grève n'est pas encore terminée. Si la WGA n'a donné aucune précision sur l'accord, elle a indiqué que ses détails étaient toujours en cours d'élaboration et que le dernier mot reviendrait à ses membres.

"Pour être clair, personne ne doit reprendre le travail tant que la Guilde ne l'a pas expressément autorisé. Nous sommes toujours en grève jusqu'à ce moment-là. Mais à partir d'aujourd'hui, nous suspendons les piquets de grève de la WGA", précise dans la lettre le syndicat.

Des milliers de scénaristes de cinéma et de télévision ont déposé leur plume au début du mois de mai pour réclamer une meilleure rémunération, de meilleures récompenses pour la création d'émissions à succès et une protection face à l'intelligence artificielle.

Depuis des mois, ils tiennent des piquets de grève devant des entreprises telles que Netflix et Disney et, rejoints par des acteurs en grève à la mi-juillet, ils ont paralysé l'industrie du divertissement.

La grève des acteurs continue

Même si l'accord avec les scénaristes est finalisé cette semaine, la grève des acteurs se poursuit. Leur syndicat, le SAG-AFTRA, la guilde des acteurs, qui compte 160.000 membres, n'a pas reparlé aux dirigeants des studios depuis mi-juillet.

De quoi entraver durablement la reprises des tournages de blockbusters (Gladiator 2, Beetlejuice 2, Deadpool 3) et de séries à succès (Stranger Things, Severance, The Last of Us), à l'arrêt depuis cinq mois.

Et si un accord était trouvé avec le SAG-AFTRA dans les prochaines semaines, ces projets devraient malgré tout mettre du temps à arriver sur nos écrans. Certains scénarios doivent être terminés, voire réécrits entièrement. Il faudra aussi jongler avec les emplois du temps chamboulés des stars.

A cette situation s'ajoutent les délais classiques de post-production. Si bien que certains longs-métrages comme Venom 3 ou certaines séries comme One Piece et Emily in Paris ne seront pas terminés avant fin 2024 ou dans le courant de l'année 2025.

Bientôt le retour des talk-shows?

Les talk-shows devraient en revanche revenir rapidement sur les écrans. Selon le New York Times, les scénaristes de ces émissions très suivies aux Etats-Unis pourraient se remettre au travail dès cette semaine.

Mais ils ne pourront pas recevoir d'acteurs, qui ne sont toujours pas autorisés par leur syndicat à faire la promotion de leurs films.

Certains talk-show ont tenté de reprendre, avant même la fin de la grève, mais ont dû rapidement rétropédaler sous le feu des critiques. L'actrice Drew Barrymore, qui a voulu relancer son émission malgré la grève, a ainsi été contrainte de renoncer et de faire ses excuses.

La grève de la WGA est beaucoup plus longue que celle de 2007-2008, qui avait duré 100 jours et coûté 2,1 milliards de dollars à l'économie californienne. Début septembre, le Financial Times a mentionné une étude du Milken Institute évaluant à 5 milliards de dollars le coût du blocage actuel d'Hollywood.

Article original publié sur BFMTV.com