Goya ou Nakamura... Philippe Manoeuvre discute musique avec ses enfants de 3 et 8 ans

·1 min de lecture

Quel(s) genre(s) de musique écoute-t-on quand on a 8 ans et que son père est la bibliothèque d'Alexandrie du rock ? Chez les Manœuvre, aucune guerre de chapelles, mais plutôt une curiosité et un éclectisme total, comme le raconte Philippe Manoeuvre, qui publie Une histoire du rock en 202 vinyles cultesà l'occasion de son invitation dans l'émission Ça fait du bien 

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

"Papa, ça veut dire quoi la pookie dans le sas ?"

"Ils adorent le rock", révèle, non sans une certaine fierté, le critique de rock au sujet de Lily Rock, sa fille de 3 ans, et Ulysse, son fils de 8 ans. Mais l'artiste dont ils ne ratent aucun concert n'est pas la plus rock'n'roll des chanteuses françaises. "Chantal Goya, alors là, on la connaît bien", rigole le père de famille. "Mes enfants sont fanatiques de Chantal Goya."

"Ma fille est moins rock que mon fils", précise également Philippe Manœuvre. "Ma fille préfère Aya Nakamura, c'est incroyable". Un goût pour celle qu'il qualifie de "talent à l'état pur" qui lui vaut des questions de la part de sa fille auxquelles il n'a pas toujours les réponses. "Elle me demande : 'Papa, ça veut dire quoi 'J'ai la pookie dans le sas'. J'aimerais bien demander à Madame Nakamura ce que ça veut dire !"

>> LIRE AUSSI - Quand Philippe Manoeuvre encense Aya Nakamura, un "talent à l'état pur"

Son fils de 8 ans aime... les Rolling Stones ! 

À 8 ans, son fils Ulysse aime quant à lui les Rolling ...


Lire la suite sur Europe1