Comment le gouvernement veut s’attaquer aux crimes non élucidés et aux tueurs en série

·1 min de lecture

Jusqu’au vendredi 21 mai, l’Assemblée nationale examine le projet de loi " Confiance dans l'institution judiciaire ". L’un des objectifs du texte est de mieux appréhender les " tueurs en série ". Explications.

Entre les rebondissements de l’affaire Estelle Mouzin, la mort du prédateur sexuel Michel Fourniret et le procès de Nordahl Lelandais, l’ombre des tueurs en série plane sur la scène médiatique. Mais aussi politique : à partir de ce mardi 18 mai et jusqu’à vendredi, l’Assemblée nationale s’empare à son tour du sujet dans le cadre de la loi " confiance dans l’institution judiciaire ".L’ex-magistrate Laurence Vichnievsky, devenue députée Modem, a elle-même rédigé deux amendements, après avoir été sensibilisée à ce casse-tête judiciaire par la juge d’instruction Sabine Kheris, en charge de l’affaire Estelle Mouzin. Objectif : améliorer la traque des tueurs en série et plus généralement la résolution des affaires non élucidées. Trois idées fortes seront débattues au Parlement.1. Un pôle judiciaire spécialiséC’est l’idée phare du projet : la création d’un pôle judiciaire dédié aux " affaires non élucidées " et aux crimes sériels. Concrètement, un magistrat spécialisé, basé à Paris, serait saisi pour mener les investigations portant sur certains de ces faits. Ce juge aura une compétence nationale et pourra donc s’appuyer sur la police judiciaire ou la section de recherches de n’importe quel département." Le principal problème pour résoudre ces affaires relève surtout...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Le monde est aux mains de libéraux fanatiques" : Akhenaton commente Akhenaton

Thierry Ribault : "La 'résilience' ou comment fabriquer du consentement"

Sénégal : comment le manque de poissons pousse les jeunes pêcheurs à l’émigration

Macron, mairie de Paris, médias : comment Xavier Niel a su trouver les bons protecteurs

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles