Le gouvernement va-t-il supprimer les Observatoires de la pauvreté, de la délinquance et la Mission contre les sectes ?

Benoît Zagdoun

L'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, le Conseil national de la protection de l'enfance... La liste dressée lundi 11 novembre sur Twitter par Lyes Louffok, auteur de Dans l'enfer des foyers, donne le tournis. D'après le travailleur social, ancien enfant placé devenu porte-voix de l'aide sociale à l'enfance, toutes les instances énumérées seraient supprimées par le gouvernement. Alors, vrai ou "fake" ?

L'Observatoire de la pauvreté : fusionné

Le 5 juin, une circulaire du Premier ministre, destinée aux membres de son gouvernement, a été publié au Journal officiel. Celle-ci décide de "la réduction du nombre d'instances et de commissions rattachées aux administrations centrales", afin de "simplifier le paysage administratif". Et accessoirement, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi