Le gouvernement sud-africain envisage de réglementer les réseaux sociaux pour freiner la diffusion de fausses informations et d’images truquées.

Libération.fr

«Les fausses informations dans les médias sociaux représentent un défi auquel l’Afrique du Sud est confronté», a déclaré David Mahlobo, ministre de la Sécurité d’Etat. «Nous envisageons de réglementer dans ce domaine», a-t-il ainsi déclaré en réponse à une question lors d’une conférence de presse sur la sécurité. Si David Mahlobo estime que ce type de mesures va susciter une vague de critiques et de craintes parmi les militants des droits humains, le gouvernement va, selon lui, faire participer la société civile à ce processus. Un projet de loi sur le cybercrime et la cybersécurité, destiné à pénaliser les infractions sur Internet, est en cours de préparation depuis deux ans et doit prochainement être soumis au Parlement.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Les unionistes du DUP ont terminé en tête du scrutin régional anticipé en Irlande du Nord
Pays-Bas : premiers dans les sondages, les populistes sans alliés pour gouverner
Malaisie La crise diplomatique est ouverte avec Pyongyang
Blog Africa4
Meetings annulés Erdogan compare les pratiques de Berlin à «celles des nazis»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages