"Ce gouvernement a créé une colère que plus personne ne peut contrôler" : les syndicats lycéens appellent à de nouveaux blocages

Alexis Morel, franceinfo
Deux des principaux syndicats lycéens, le SGL et la FIDL, appellent à deux nouvelles journées de blocages, jeudi 6 décembre et vendredi 7 décembre.

Dans le contexte du mouvement des "gilets jaunes", la mobilisation fait tâche d'huile chez les jeunes et en particulier chez les lycéens. Le mouvement lancé, ces derniers jours, par l'UNL ( l'Union Nationale Lycéenne) pourrait même se renforcer, ce jeudi, avec l'entrée dans la danse de deux autres organisations.

La FIDL ( Fédération démocratique et indépendante lycéenne) et le SGL (Syndicat général des lycéens) appellent à de nouveaux blocages dans les établissements.

Les organisations lycéennes sont-elles déjà dépassées?

200 établissements sont touchés par ce mouvement depuis le début de la semaine, avec par endroit des débordements violents : affrontements avec les forces de l'ordre, début d'incendie, élèves sérieusement blessés. Un niveau de violence qui surprend.

Après quatre jours de mobilisation, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, parle d'une violence jamais vue. Pour le président de l'UNL, Louis Boyart, il est difficile de calmer la colère. "On a notre responsabilité. J'appelle au calme mais je peux hurler 'au calme' tant que je voudrais, ça ne calmera rien. Ce gouvernement a créé une colère dans les lycées que plus personne ne peut (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi