Le gouvernement annonce la fin du port du masque obligatoire à l'école primaire dès le 4 octobre prochain

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La libération approche pour les écoliers ! Alors que la situation sanitaire continue de s'améliorer sensiblement, et que la rentrée scolaire n'a pas eu l'effet de rebond que certains craignaient, le gouvernement a donc tranché, et décidé de plusieurs mesures ce mercredi 22 septembre, durant le Conseil de défense sanitaire qui se tenait à l'Élysée. Des décisions que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a officialisé à la mi-journée, lors de son traditionnel point presse.

"À partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants (soit près de la moitié des départements français actuellement, NDLR), le protocole scolaire passera en niveau 1. Ce qui veut dire essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire y sera levée", explique Gabriel Attal. Avant d'ajouter une seconde mesure : "Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements". Des annonces, comme le précise le porte-parole, qui vont dans le sens d'une "adaptation territoriale" demandée par Emmanuel Macron. Mais le gouvernement veut tout de même rester prudent. Malgré l'amélioration et la levée des contraintes citées précédemment, pas question pour l'instant de toucher au pass sanitaire.

"À ce stade, il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire, qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui", martèle Gabriel Attal. Pourtant, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Maxime Dereymez (Danse avec les stars) : son beau message à Christian Millette
Gwendal Peizerat : l'ex-champion de patinage sur glace victime d'un grave accident de la route
Pierre et Frédérique (L'amour est dans le pré) accusés de jouer de leur notoriété pour "faire du business" : leur réponse aux critiques
Koh-Lanta, la Légende : Coumba "prise en grippe" assume son statut de "fille détestée" de la saison
Evelyne Dhéliat raconte son combat contre le cancer : "Ça m'a rendue plus forte"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles