"Le gouvernement a échoué à assurer la sécurité de l'Angleterre" : la colère d'un infirmier britannique face au Covid-19 et ses conséquences psychologiques

Richard Place
·1 min de lecture

"lls ont échoué. Ils n'ont rien fait de bien", Matt Tacey, 30 ans, infirmier britannique, ne décolère pas contre le gouvernement de Boris Johnson et sa gestion du Covid-19. En charge d'un service d’aide psychologique dans un hôpital de Chesterfield, dans le Nord de l’Angleterre, il est confronté à une hausse des cas d'anxiété, de dépression, de consommation d'alcool, y compris chez ses collègues soignants. Alors que le Royaume-Uni fait face à une propagation d'un variant du SARS-CoV-2, Matt Tracey estime que le confinement, mis en place le 5 janvier en Angleterre, est arrivé "bien trop tard".

franceinfo : On parle évidemment beaucoup de la mortalité causée par le Covid-19 mais il y a de gros dégâts psychologiques également.

Matt Tacey : C’est une période de stress intense : le stress de la maladie, le stress du confinement, le stress de ne pas se sentir en sécurité... Les infirmières qui traitent ça tous les jours, ça les affecte aussi à la longue. Elles ont aussi besoin de soutien psychologique. Évidemment, le Covid affecte votre système respiratoire, votre santé physique mais aussi votre santé mentale. La demande a augmenté de manière significative depuis le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi