Gorillaz : le dessinateur Jamie Hewlett nous livre ses goûts et inspirations

Laure Narlian
A l'heure où paraît le cinquième album des Gorillaz, "Humanz", que sait-on de Jamie Hewlett, créateur à 50 % du groupe britannique ? Dessinateur, scénariste, auteur de dessins animés, vidéaste, peintre, concepteur de décors de scène et de théâtre, Jamie Hewlett est le responsable de tout l'aspect visuel du groupe. A quelles sources s'est nourri son univers à la fois drôle et sombre ? Rencontre.
  • Quelle était ta BD préférée lorsque tu étais enfant. Et aujourd'hui ?

    Jamie Hewlett : Je lisais "Mad Magazine". Une énorme influence. Aujourd'hui Je ne lis plus de bande dessinées. Mais j'aime toujours Moebius, une grande inspiration. Et Liberatore avec "RankXerox". Globalement, mes goûts vont davantage aux Européens qu'aux Anglais. Plus jeune j'aimais Judge Dredd, c'est évident, mais je lisais Metal Hurlant dès 1994.
    Metal Hurlant ? Mais c'est français !
    Oh mais je ne le lisais pas, je regardais les images (regard gourmand). Moebius m'a soufflé. Mais en même temps j'étais aussi dans Norman Rockwell qui n'était pas un auteur de BD. Je n'étais pas que dans les BD, j'étais aussi dans Picasso, Basquiat.

     

  • Quel est le peintre que tu admires le plus ?

    Jamie Hewlett : David Hockney. Son travail me parle. J'ai toujours été impressionné par sa capacité à se réinventer. Y compris à son âge - il a aujourd'hui plus de 80 ans. J'ai vu l'an dernier une de ses expositions, "82 portraits et une chaise" à la Royal Academy of Arts et c'était absolument incroyable. Les couleurs et les combinaisons de couleurs qu'il a utilisées sont devenues très à la mode ensuite. Il a toujours semblé légèrement en avance sur son temps. Tiens, la peinture sur Ipad : tu te dis pourquoi peindre sur un ipad ? Et bien il le fait et c'est incroyable. J'adore vraiment son travail.
     

     

  • Enfant, quel était ton dessin animé préféré ou ton auteur de dessin animé favori ?

    Chuck Jones, sans hésiter. Il a repris Daffy Duck dans les années 70, Bugs Bunny, Pepe le Pew, Vil Coyote, Titi et Sylvestre. Mais Daffy Duck était mon préféré parce que son personnage d'horrible égoïste enfoiré me fait encore pleurer de rire aujourd'hui.
    De toutes tes activités, qui inclut les dessins animés pour Gorillaz mais aussi la peinture, concevoir des décors de théâtre et de concerts, dessiner des costumes etc Quelle est ton activité favorite ?
    Dessiner, bien sûr, et sur une feuille de papier. Quand je (...)

    Lire la suite sur Culturebox.fr



Gorillaz : 15 ans d'animation et d'innovations visuelles
Les Gorillaz ont donné un concert secret à Londres vendredi : toutes les vidéos
Les Gorillaz dévoilent 4 inédits surprise avant l'album promis pour avril !
Les Gorillaz de retour avec un titre hanté et Benjamin Clementine au micro
Regardez les Gorillaz jouer "We Got The Power" avec Noel Gallagher

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages