Google a reçu plus de 51 millions demandes de retraits en 2012

 Avec près de 8 millions de demandes, ce sont les majors réunies au sein de la RIAA qui décrochent le maillot jaune parmi les titulaires de droit. Cependant, parmi les organisations à l'origine du signalement en somme les représentants des ayants droit -, c'est DegBan qui remporte la palme. L'entreprise qui lutte contre le piratage en ligne est talonnée par la Recording Industry Association of America et la British Recorded Music industry.Filestube loin devant The Pirate BaySur les 51 395 353 demandes, c'est FilesTube qui concentre le plus grand nombre d'attentions, avec 2,2 millions d'URL. Loin derrière, le bruyant et médiatique The Pirate Bay n'est qu'à la 15e place. En aout dernier, Google indiquait qu'il tenait désormais compte du nombre de notifications de contenus illicites pour déterminer le classement des sites dans son moteur. « Les sites avec un très haut nombre de notifications peuvent être rabaissés dans nos résultats ». Les titulaires de droit et les organisations représentatives se sont donc infiltrés dans la brèche. Les entités françaises ne sont pas dans les premières places si ce n'est LeakID, sous contrat avec l'industrie de l'audiovisuel. L'organisation n'a cependant dénoncé « que » 503 380 URL, à comparer aux 7,9 millions d'URL de la BPI ou aux 11,5 millions de DegBan... On sait cependant que les titulaires de droits réclament devant la mission Lescure la mise en place de mécanisme destiné à accélérer le déréférencement des contenus considérés comme illicites. La Hadopi elle-même étudie cette piste.Désormais près de 6 demandes par secondeSur l'année, on constate clairement deux phases chez Google. Si les demandes oscillaient entre 250 et 300 000 par semaine jusqu'à l'été 2012, elles sont depuis en hausse constante. Le 23 juillet, elles ont dépassé le million et le dernier relevé montre que Google fait désormais face à 3,5 millions de demandes de retrait chaque semaine ! (...) Lire la suite sur PCInpact.com

Xbox Live : les sauvegardes de retour après une panne, un mois offert
Google a reçu plus de 51 millions demandes de retraits en 2012
Une faille « 0-day » pour Internet Explorer 6, 7 et 8, Microsoft est sur la brèche

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.