Goodyear dévoile un pneu écolo... Au riz et au soja !

·1 min de lecture
Goodyear dévoile un pneu écolo... Au riz et au soja !

Dans le monde de l'automobile, il n'y a pas que les moteurs qui polluent. Dans leur fabrication comme dans leur utilisation, les pneus sont également d'importants contributeurs au réchauffement climatique et à la pollution en général, à cause d'une fabrication intense en hydrocarbures. Un problème auquel le manufacturier Goodyear a décidé de s'atteler, avec un nouveau concept de pneu, composé à 70 % de matériaux renouvelables.

Du riz et de l'huile de soja !

En particulier, Goodyear a travaillé à rendre le noir de carbone, un des composés principaux d'un pneu, plus écolo. Ce matériaux est généralement le résultat de la combustion d'hydrocarbures, ce qui est loin d'être idéal pour l'environnement. Dans ce pneumatique expérimental, il est composé à partir de trois nouveaux procédés : un issu du méthane, l'autre de dioxyde de carbone, et enfin le dernier d'huile végétale. En particulier, Goodyear a ici utilisé de l'huile de soja. Le soja est principalement utilisé dans l'agriculture pour nourrir les animaux, mais Goodyear précise que ce procédé laisse beaucoup de surplus. En récupérant ce surplus, le manufacturier peut donc construire son pneu avec un peu de matière végétale.

Ensuite, Goodyear a cherché à "végétaliser" le silice utilisé dans ses pneus. Ici, il est issu de cendre de balle de riz. La balle de riz est l'enveloppe protectrice du grain de riz, qui est généralement détruite dans la production de riz alimentaire. La cendre qui en est tirée est le sujet de nombreux travaux de recherche, notamment pour son utilisation dans le ciment. Ici, Goodyear s'en sert donc pour remplacer le silice, qui assure une plus grande longévité à la...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles