Golfe du Mexique : les nappes de pétrole se multiplient après l’ouragan Ida

·1 min de lecture
Il s’agirait du plus grand nombre de nappes de pétrole jamais détectées depuis l’espace, dans cette zone géographique.
Il s’agirait du plus grand nombre de nappes de pétrole jamais détectées depuis l’espace, dans cette zone géographique.

C?est une conséquence dramatique de l?arrivée de l?ouragan Ida, en Louisiane, le 30 août dernier. Comme le rapporte le New York Times dans un article du 26 septembre, au moins 55 nappes de pétrole auraient été repérées dans le golfe du Mexique, ces dernières semaines. Une opération de détection rendue possible grâce à un satellite déployé le long des côtes américaines par le National Environmental Satellite and Data Information Service (NESDIS), un programme qui vise à détecter d'éventuels événements climatiques importants, d'ordinaire difficiles à identifier.

Il s?agirait du plus grand nombre de nappes de pétrole jamais détectées depuis l?espace, dans cette zone géographique, précise le quotidien américain. En cause : des vents dont la force a parfois atteint plus de 200 km/h. Par ailleurs, une de ces nappes de pétrole aurait été découverte à proximité d?une réserve naturelle particulièrement fragile.

Un phénomène « sans précédent »

Un peu plus de 25 déversements de pétrole ont lieu chaque mois, dans l?ensemble des eaux territoriales américaines, observe The New York Times. Et au cours des deux semaines qui ont précédé l?arrivée de l'ouragan Ida, seules cinq nappes de pétrole avaient été identifiées dans le golfe du Mexique.

À LIRE AUSSI« L?avenir de l?humanité dépend de nous, plutôt que du réchauffement climatique »

Les rapports concernant ce phénomène ont été publiés par la National Oceanic and Atmospheric Administration (l?Agence américaine d'observation o [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles