Golf: deux leaders provisoires au Players Championship, suspendu par le mauvais temps

Le Sud-Africain Christiaan Bezuidenhout (81e mondial) et le Canadien Adam Svensson (57e) occupaient provisoirement la tête du Players Championship vendredi, lorsqu'un avis de tempête a contraint les organisateurs du tournoi à suspendre le 2e tour, vendredi à Ponte Vedra Beach (Floride).

Après 14 trous et quatre birdies placés sans commettre d'erreur, Bezuidenhout totalise -8. Tout comme Svensson, mais lui après 11 trous, avec donc pour chacun la perspective d'encore améliorer leur score.

"Les neuf premiers trous ont été difficiles. Ca soufflait beaucoup. Mais ça s'est calmé au cours de la dernière heure. J'ai simplement essayé de garder la balle sur le parcours. Avec ce vent, il fallait juste essayer de frapper les fairways et de se donner des chances d'atteindre le green", a commenté le Sud-Africain en quête d'un premier titre en USPGA.

Avant la reprise des débats prévue tôt samedi matin, lui et le Canadien devancent de deux coups l'Australien Min Woo Lee, stoppé au 15e trou, ainsi que deux Américains: Collin Morikawa, 10e mondial qui compte parmi les favoris pour le titre, resté au 11e, et Ben Griffin qui a pu finir son parcours (-6).

A trois unités, se trouvent Canadien Taylor Pendrith (au 13e trou) et le N.2 mondial Scottie Scheffler, à qui il reste huit trous à parcourir.

L'Espagnol Jon Rahm, souffrant de l'estomac, a lui été contraint à l'abandon avant de 2e tour, fragilisant sa place de N.1 mondial. Scheffler peut en effet remonter au sommet s'il termine dans les cinq premiers, selon l'OWGR, l'organe qui régit le classement mondial de golf.

Le Nord-Irlandais Rory McIlroy (N.3), peut aussi redevenir premier, mais il devra s'imposer dimanche. Or à huit trous d'en finir, il se trouvait encore dans les abysses avec un score de +6, avec plutôt la perspective de manquer le cut.

Une mésaventure évitée par Jordan Spieth (0), avec un coup du sort qui aurait pu avoir d'autres conséquences. Sur le N.9, l'Américain a d'abord vu son drive heurter, sans dommage, un spectateur, ce qui a renvoyé la balle, pourtant promise à la rivière, sur le fairway. Sur quoi il a ensuite fait eagle, avec un coup parfait.

"J'ai eu beaucoup, beaucoup de chance, sans quoi je n'aurais pas joué ce week-end", a-t-il convenu.

nip