Goldman, Aaliyah, Jay-Z... Le streaming musical, vers l'exhaustivité et au-delà

Spotify, Deezer et les autres plateformes enrichissent continuellement leurs catalogues. | Pankaj Patel via Unsplash

Les plateformes de streaming légal font la chasse aux artistes manquant·es.

Alors que le monde du streaming vidéo s'apprête à vivre sa grande bataille, avec l'arrivée sur le marché de Disney+ (et Salto) face à OCS, Amazon Prime et Netflix, tous proposant des contenus exclusifs, le modèle inverse s'est imposé du côté de Spotify, Apple Music ou Deezer.

Les catalogues musicaux, déjà composés de dizaines de millions de titres, ne cessent de s'enrichir. Dans cette offre pléthorique, les rééditions et autres mises à disposition de discographies d'artistes jouent un rôle à part.

Jay-Z et Goldman sont sur une plateforme

Décembre 2019. Alors que s'approche la date d'anniversaire de la chanteuse Aaliyah, son oncle et ayant droit, Barry Hankerson, tease la disponibilité prochaine de ses albums en streaming. La star précoce du R&B, disparue à l'âge de 22 ans, a en effet sorti trois disques de son vivant, mais seul le premier peut être écouté sur les plateformes.

Prévu pour le 16 janvier, l'événement a été repoussé, sans plus de raisons officielles.

 

Dans le même temps, une parution secouait le monde de la musique à la demande. Jay-Z, pour ses 50 ans, rendait disponible sur Spotify l'intégralité de sa discographie. Une bonne nouvelle pour les auditeurs et auditrices, un aveu d'échec pour le rappeur: en 2015, avec le lancement de Tidal, son propre service de streaming, il avait fait le pari de se diffuser lui-même en exclusivité.

De ce côté-ci de l'Atlantique, l'année 2019 aura été marquée par l'arrivée de Jean-Jacques Goldman sur les Qobuz, Spotify, Deezer et autres Apple Music.

Le dernier véritable grand absent parmi les plus gros vendeurs de disques hexagonaux a vu son oeuvre devenir accessible en quelques secondes (même si, en se branchant sur la FM ces vingt dernières années, il n'était pas exclu de tomber sur «Comme toi» ou «Quand la musique est bonne»).

À LIRE AUSSI Comment une chanson de plus de 20 (...) Lire la suite sur Slate.fr