"Godzilla VS Kong" : le film de destruction massive qui casse la baraque en VOD

Jacky Bornet
·1 min de lecture

Les films s’accumulent tant, qu’il faut faire de la place et les sortir en VOD. Nouvelle "victime", après Justice League, Godzilla Vs. Kong, dont le scope d’origine manque cruellement au film. Bataille de titans, entre le "Roi des monstres" et la "8e merveille du monde", ils en deviennent riquiquis. Fort de 17 films à 38 ans, le réalisateur américain Adam Wingard réussit toutefois à mettre sur les rails un "train électrique" époustouflant, ludique et beau.

Une vieille histoire

Ce n’est pas la première fois que Godzilla et King Kong s’affrontent. Né en 1933 de l’imagination des réalisateurs américains Ernest B. Shoedsack et Merian C. Cooper, Kong est un mythe de la nature. Godzilla, créé par le japonais Ishiro Honda en 1954, en est un autre, mais atomique. Les deux ne pouvaient que s’affronter. Leur première rencontre date de 1963, sous la houlette du nippon, dans un des plus beaux fleurons des Kaiju Eiga, les films de grands monstres japonais.

Depuis Godzilla (2014), puis King Kong Skull Island, Rampage - Hors de contrôle et Godzilla 2, Warner/Legendary Pictures réhabilite le Kaiju (Godzilla et consorts) sous la franchise MonsterVerse. Guillermo del Toro avait amorcé le mouvement avec Pacific Rim en 2013. Carton au cinéma, la franchise ne pouvait que rassembler Kong et Godzilla en un seul film, après avoir réuni tous les monstres japonais dans Godzilla 2 – Roi des monstres. Tous descendus par la critique, cet accueil reflète le rejet, également du public, du Kaiju en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi