Go Sport placé en redressement judiciaire

© DAMIEN MEYER / AFP

Le distributeur d’articles sportifs Groupe Go Sport a été déclaré, jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Grenoble. Dans un communiqué, ce dernier a écrit : « Par un jugement solidement motivé, le tribunal (...) a constaté l’état de cessation des paiements de la société Groupe Go Sport et a ouvert une procédure en redressement judiciaire ». Et d’ajouter : « La société Go Sport France n’est pas déclarée en cessation des paiements, mais sa situation sera impactée par celle de sa société mère ».

Les 2 160 salariés en France de Go Sports attendaient cette décision, quelques semaines après la liquidation de la chaîne de prêt-à-porter Camaïeu , qui appartenait au même groupe. Jean-Henri Miszel, membre du CSE central, craint que « le redressement judiciaire de Groupe Go Sport n’entraîne le redressement judiciaire de Go Sport France »

Une enquête préliminaire ouverte pour abus de bien sociaux

Les représentants syndicaux et le comité social et économique central (CSEC) avaient questionné la santé financière du groupe, s’alarmant notamment sur une remontée de 36 millions d’euros de trésorerie de Go Sport vers sa maison mère, le groupe HPB. Le parquet a décidé de lancer une enquête après que « les commissaires aux comptes ont transmis plusieurs révélations de faits délictueux ».

Dans un communiqué, les représentants du personnel ont ainsi déclaré : « Cette enquête pourrait sans doute prouver que les salariés de l’entreprise Go sport, comme avant nos collègues de ...


Lire la suite sur LeJDD