Les goûts musicaux influent sur l'orthographe des jeunes Français

Par LePoint.fr

Selon le projet Voltaire, les jeunes entre 15 et 25 ans qui écoutent de la musique indie maîtrisent à 63 % les règles d'orthographe. Image d'illustration. 

Selon les résultats du baromètre « Les jeunes et l'orthographe » du projet Voltaire, les amateurs de reggae se classent en bas de l'échelle, rapporte BFM TV.


Écouter de la musique classique ou du jazz rendrait-il les jeunes meilleurs en orthographe ? Écouter une sonate de Beethoven ou décrypter les paroles de Booba a-t-il une conséquence sur les notes en dictée ? Ce sont, peu ou prou, les questions sur lesquelles le projet Voltaire s'est penché et il a délivré une partie de ses conclusions sur l'antenne de BFM TV.

Le projet Voltaire, qui offre des cours personnalisés de remise à niveau en orthographe, a rendu son baromètre 2019 sur « les jeunes et l'orthographe » en se concentrant sur les 15-25 ans. Et, parmi les intérêts sondés, la musique. Les résultats de l'étude, menée sur 4 976 répondants, vont à l'encontre de certains préjugés, relaye le portail d'information d'Orange.

Lire aussi Les raisons de la réussite scolaire des enfants de profs

Décrocher un 20 en dictée serait plus évident pour les jeunes qui écoutent de la musique indie. Ils maîtriseraient en effet « 63 % des règles d'orthographe ». Un résultat qui s'explique, selon Pascal Hostachy, cofondateur du projet Voltaire, par leur curiosité. « Les gens qui écoutent de la musique indie sont des gens explorateurs, curieux, qui vont rechercher de nouveaux horizons, de nouvelles musiques, et cette curiosité, on peut imaginer qu'elle s'applique aussi à la langue française, ce qui peut expliquer qu'ils aient un meilleur niveau en langue française », a-t-il développé sur le plateau télé.

Les mordus de reggae en bas du classement

Sur le podium de l'orthographe maîtrisée suivent les amateurs de métal, avec 59,8 %, de rock et de hard rock, avec 59,4 %, puis de pop (58,2 %) et de variété française (58 %). En dessous se retrouvent les défenseurs du funk, de la musique classique, du jazz et du disco (entre 57,6 et 57,3 % des règles d'orthographe maîtrisées). La (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

L’apprentissage de la lecture... vu du cerveau
Éducation : la France, championne du soutien scolaire privé
EN DIRECT. Le mouvement « se poursuivra », selon Jean-Baptiste Djebbari
Grève du 5 décembre : une mobilisation qui s'annonce massive
Recevez la newsletter Le Point.fr