Le goût de Paris : le Daya du patron

·1 min de lecture
Le Daya du patron est l'un des best-sellers de la Maison du Daya.
Le Daya du patron est l'un des best-sellers de la Maison du Daya.

Ce n'est pas vraiment une pita, ni un naan, pas plus qu'une tortilla, un panini ou une crêpe. C'est un Daya : un pain à la fois souple, léger et croustillant inventé par Dan Boutboul. À la tête de la Maison du Daya ? contraction du début de son prénom et de celui de sa s?ur Yael ?, l'homme de 49 ans, qui fut dans sa première vie directeur de magasins d'ameublement, s'est mué en autodidacte patenté. Ce trublion des fourneaux a façonné une surprenante création moyen-orientale issue de l'alliance de la lafa israélienne et du levash libanais. Une galette à l'allure de réconciliation culinaire hébraïco-perse qu'il aura mis près de trois ans à élaborer et dont il a déposé la marque.

Juteux, subtil, croquant

La recette de cette pâte cuite qui a fait le succès de son échoppe de 30 mètres carrés inaugurée le 1er décembre 2020 rue du Chemin-Vert, dans le 11e arrondissement de Paris ? « De l'eau, de la farine et beaucoup amour », affiche Dan Boutboul sur sa devanture lavande. Un peu plus que ça, quand même? Préparée la veille, la pâte est saisie sur une billig brûlante avant d'être généreusement garnie, roulée sur elle-même, enveloppée dans un papier recyclé et glissée à l'intérieur d'un gobelet. Facile à manger donc, et surtout presque sans risque de se tacher et de ressortir les doigts gras.

À LIRE AUSSI« Click and collect » : nos 10 meilleurs sandwichs à Paris

Sur la carte de onze sandwichs (à déguster sur place, à emporter ou à se faire livrer), on choisit le Daya du [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles