Le glyphosate autorisé pour cinq ans de plus dans l'UE, malgré l'opposition de la France

Jade Toussay
L'UE vote pour le renouvellement du glyphosate pour cinq ans

GLYPHOSATE - C'était le vote de la dernière chance. Ce lundi 27 novembre, les Etats membres de l'UE ont autorisé le renouvellement de la licence du glyphosate pour cinq ans, après deux ans de discussions sur le sort de cet herbicide, dont le caractère cancérogène fait débat.

Dix-huit Etats ont voté pour ce renouvellement, ce qui a permis d'atteindre la majorité qualifiée, acquise à partir de 16 états, représentants 65% de la population de l'UE. Un pays s'est abstenu et neuf autres, dont la France, le Luxembourg, la Grèce et Chypre ont voté contre. Sur Twitter, la ministre luxembourgeoise de l'environnement a d'ailleurs affirmé que "la lutte devait continuer".

Malgré cette décision européenne, Emmanuel Macron a pour sa part expliqué qu'il souhaitait que la France sorte du glyphosate, et ce dans des délais réduits. Le président de la République a tweeté qu'il avait "demandé au gouvernement de prendre des dispositions nécessaires" pour que la France trouve des alternatives et interdise l'utilisation du glyphosate d'ici "trois an"s maximum.

Sur Twitter, la secrétaire d'État en charge de l'Écologie avait déjà abondé dans ce sens, assurant que la France continuerait de lutter contre l'herbicide. La "France reste déterminée à sortir du glyphosate en moins de 5 ans", a déclaré Brune Poirson.

"Malgré le vote à Bruxelles, la France reste déterminée à sortir du glyphosate...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages