Glucksmann, Sy, Hidalgo, Boon... : 200 personnalités interpellent Macron pour empêcher l'expulsion de Samira

Après la pétition et ses presque 150.000 signataires, le rendez-vous en préfecture, les soutiens de Samira lancent une nouvelle démarche. Anne Hidalgo, Dany Boon, Martine Aubry, Franck Dubosc et Edouard Louis... Près de 200 personnalités emmenées par l'eurodéputé Raphaël Glucksmann, Omar et Hélène Sy (présidente de l'association CéKeduBonheur) écrivent à Emmanuel Macron pour empêcher l'expulsion de cette ivoirienne de 10 ans, scolarisée en Seine-et-Marne et qui a fui son pays "pour échapper à l'excision", selon l'élu de Place publique. L'enfant et son père, arrivés en France en janvier, doivent être envoyés mardi en Italie, conformément au "règlement de Dublin" qui dispose qu'une demande d'asile doit être examinée par le pays d'entrée en Europe.

Au-delà du cas de Samira, c'est le principe même de cette réglementation que dénonce Glucksmann : "Je me bats au Parlement européen pour [y] mettre fin", soutient-il, qualifiant la procédure d'"aberration". 

"Le cas de Samira n'est pas isolé, il est le symbole de la procédure de Dublin, selon Pierre Natnaël Bussière, collaborateur parlementaire de l'eurodéputé. Il n'y a pas de chiffres disponibles mais au moins un millier d'enfants sont dans cette situation en France."

Voici le courrier adressé au chef de l'Etat, qui s'intitule "Notre France" :

Monsieur le Président,

Fatoumata Samira Diko a 10 ans. Elle est aujourd'hui une élève épanouie de CM2, s’émerveillant de passer chaque matin les portes de l’école de la république et d’y retrouve...


Lire la suite sur LeJDD