Glissement de terrain en Indonésie: 11 morts et 35 disparus près d'une mine d'or illégale

Des habitations à Bone Bolango (Indonésie), où de fortes pluies ont provoqué un glissement de terrain meurtrier, le 7 juillet 2024 (Handout)
Des habitations à Bone Bolango (Indonésie), où de fortes pluies ont provoqué un glissement de terrain meurtrier, le 7 juillet 2024 (Handout)

Un glissement de terrain près d'une mine d'or illégale dans le centre de l'Indonésie a fait au moins 11 morts et une trentaine de disparus, a indiqué lundi un responsable des services de secours dans un nouveau bilan.

Le glissement de terrain, provoqué par de fortes précipitations qui se sont abattues sur la région, s'est produit samedi soir dans un village isolé du district de Bone Bolango, dans la province de Gorontalo, a déclaré M. Heriyanto, directeur de l'agence locale de recherche et de secours, qui comme beaucoup d'Indonésiens ne porte qu'un seul nom.

L'éboulement a eu lieu sur une zone minière où sont exploitées sans autorisation des mines d'or abandonnées et ce sans équipements de sécurité appropriés.

"Dix personnes sont mortes. Le nombre de survivants a augmenté de façon significative, passant de 5 à 20", a déclaré M. Heriyanto. Une personne décédée doit encore être évacuée et 35 personnes sont portées disparues, a-t-il précisé.

Le nombre de disparus a augmenté après le signalement de leur absence par leur famille, a ajouté M. Heriyanto.

Certaines victimes étaient des mineurs, d'autres sont des personnes qui tenaient des stands de nourriture à proximité de la mine.

Les opérations de recherche et de sauvetage sont compliquées par le terrain difficile. L'accès à la zone minière est entravé par l'effondrement de plusieurs ponts, obligeant les sauveteurs à se rendre sur place à pied, a ajouté M. Heriyanto.

Près de 180 sauveteurs ont été déployés, notamment des policiers et des militaires.

L'Indonésie est sujette aux glissements de terrain pendant la saison des pluies entre novembre et avril et le problème a été aggravé dans certaines régions par la déforestation.

Les fortes précipitations qui se sont abattues récemment sur le centre de l'Indonésie et sur l'île de Java sont assez inhabituelles en cette saison considérée comme la saison sèche.

En mai, au moins 15 personnes sont mortes à la suite de glissements de terrain et d'inondations dans la province de Sulawesi du Sud (Célèbes) qui ont emporté des dizaines de maisons.

En mars, des crues soudaines et des glissements de terrain ont tué au moins 30 personnes dans la même province.

str-mrc-agn/ebe/ber