Glenn Viel dans "Top Chef" 2022, le "petit" nouveau qui veut “gagner à tout prix”

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

TOP CHEF - À vos couteaux et tabliers. Le concours culinaire “Top Chef” revient ce mercredi 16 février pour une 13e saison sur M6. Au menu: 15 candidats qui s’affrontent dans des épreuves classiques ou plus surprenantes, Stéphane Rotenberg à la présentation et 4 chefs reconnus prêts à tout pour faire gagner leur brigade un an après la victoire de Mohamed Cheikh.

Parmi eux, les téléspectateurs reconnaîtront Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Paul Pairet, fidèles des saisons précédentes. Mais à la place de Michel Sarran, un nouveau juré rejoint l’émission: il s’agit de Glenn Viel, plus jeune chef 3 étoiles de France. Dans une interview vidéo à découvrir en tête de cet article, le “petit” nouveau, son confrère Philippe Etchebest et l’animateur Stéphane Rotenberg nous en disent plus sur son aventure.

“L’arrivée de Glenn Viel, c’est un moment savoureux parce qu’il est à fond dans l’histoire”, assure le présentateur. “Il se prend au jeu quasiment au premier degré. Il est accablé quand l’un de ses candidats perd, et extatique quand il gagne. Parfois même en manquant un peu de la légitime réserve qu’on peut avoir lorsqu’on gagne... ”, ironise-t-il.

Glenn Viel veut “gagner à tout prix”

S’il partage ce goût de la victoire tout sauf modeste comme son collègue Paul Pairet - son imitation de l’avion à chaque épreuve gagnée est désormais culte - Glenn Viel s’approche aussi du caractère compétitif de Philippe Etchebest. “Il y a chez Glenn, un côté entraîneur de foot (...) qui veut gagner à tout prix”, décrit Stéphane Rotenberg.

Si au fil des épisodes, Glenn Viel entre vite dans le jeu de la camaraderie avec les autres jurés, le chef des cuisines de L’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence assure que l’expérience “Top Chef” n’a “pas été simple” pour lui. Surtout lors de la première épreuve, diffusée ce mercredi 16 février dès 21h10, où les chefs doivent constituer leur brigade en jugeant les candidats sur un seul plat.

“Dans les assiettes, je veux avoir de l’émotion en goût. Et aussi choisir un candidat avec le plus possible de personnalité”, explique le cuisinier de 42 ans. “Mais c’est une épreuve sur laquelle il faut avoir le nez creux, et je crois que l’expérience joue un peu plus dans ce genre de situations” dit-il en regardant du coin de l’œil Philippe Etchebest, 8 saisons de “Top Chef” à son compteur.

Mais que les téléspectateurs ne se laissent pas berner par son air sympathique de “petit” nouveau: “il joue de son inexpérience comme excuse sur ses difficultés”, prévient taquin Stéphane Rotenberg. Ça promet.

A voir également sur Le HuffPost: Dans “Top Chef”, les candidats à l’épreuve (mouvementée) du click and collect

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles