Gladiator (TFX) : Le film de Ridley Scott est-il conforme à la réalité historique ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des animaux contre les gladiateurs

Si Ridley Scott ne montre que des tigres, bien d’autres animaux furent utilisés dans les jeux du cirque : lions, éléphants, rhinocéros, ours. Les sous-sols du Colisée comportaient une vaste ménagerie pouvant accueillir des centaines de bêtes. Ainsi, les Romains raffolaient-ils du spectacle d’athlètes affrontant des ours ou des lions à mains nues. Au IIIe siècle, les jeux innovèrent : des troupeaux entiers d’éléphants d’Afrique furent massacrés dans l’arène par des groupes de gladiateurs armés de javelines et de boucliers. À Rome, un éléphant blessé fut même gracié, à la demande du public, par l’empereur Caligula. Lors de l’inauguration du Colisée, 9000 animaux furent sacrifiés dans un bain de sang.

Du pain et des jeux

Une séquence du film montre des esclaves distribuant des miches de pain aux spectateurs du Colisée. Anecdote historiquement exacte, qui illustre le fameux adage de Juvénal : « Du pain et des jeux ». La veille des plus grands combats, certains spectateurs privilégiés étaient invités à d’immenses buffets pour festoyer en compagnie des gladiateurs. Quelques heures avant les combats, des « bookmakers » romains prenaient les paris sur la victoire de tel ou tel gladiateur. Ces jeux de hasard, ancêtres du loto sportif, étaient encadrés et imposés par l’administration romaine.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles