Givenchy accusée d'avoir copié un chapeau de K. Tyson Perez

Valentin Etancelin
·Journaliste, Le HuffPost
·2 min de lecture
Givenchy à gauche, HardWear Style à droite. (Photo: Instagram @matthewilliams/ Instagram @kingofstyleny)
Givenchy à gauche, HardWear Style à droite. (Photo: Instagram @matthewilliams/ Instagram @kingofstyleny)

MODE - L’inspiration a ses limites. Depuis qu’il a partagé, dans le courant du mois de décembre, une photo de lui avec un chapeau noir en cuir doté d’une fermeture éclair, le directeur artistique de Givenchy, Matthew Williams, est dans le viseur d’un autre homme, un créateur afro-américain du nom de K. Tyson Perez.

Dans un long message partagé sur Instagram, ce dernier explique que le modèle qu’arbore le designer est très ressemblant à celui qu’il a conçu en 2013 avec sa marque HardWear Style. Et pour lui cela va au-delà du simple plagiat. “Ce genre d’appropriation et de colonisation créative de la part d’une grande enseigne européenne sur de plus petites structures dirigées par des Noirs n’est pas nouvelle, mais elle doit cesser”, dénonce le styliste originaire du Bronx.

Son entreprise n’est pas de la taille de Givenchy, mais ne sort pas de nulle part. Elle existe depuis plusieurs années. Ses pièces ont déjà été aperçues dans des magazines et dans des séries, comme “Emily in Paris”, assure-t-il dans un article de Page Six.

Un exemple parmi beaucoup d’autres

“Qu’importe que Matthew Williams ait un passe-droit parce qu’il est ami avec Kanye West, PlayBoi Carti et Kid Cudi”, poursuit K. Tyson Perez. Le plagiat de son produit est révélateur de “l’oppression systémique à laquelle les créateurs non-blancs sont confrontés dans l’industrie de la mode depuis toujours”, estime-t-il.

Chanel, en 2015, avec la créatrice écossaise Matti Ventrillon. Gucci, en 2017, et le styliste d’Harlem Dapper Dan. Les exemples de grandes marques accusées de plagier des plus petites ne manquent pas. Plus récemment, une c...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.