En Gironde, de premiers évacués sont rentrés chez eux après les incendies

L'incendie de La Teste-de-Buch (Gironde), le 19 juillet 2022. - Planet Labs PBC
L'incendie de La Teste-de-Buch (Gironde), le 19 juillet 2022. - Planet Labs PBC

Pour eux, c'est le soulagement. Depuis ce jeudi, plusieurs habitants ont pu regagner leur domicile, après avoir été évacués en raison des importants incendies qui ont parcouru la Gironde.

"J'ai envie de pleurer de joie", évoque avec émotion André, habitant du quartier du Pyla à la Teste-de-Buch, face à notre caméra. Quelques feuilles carbonisées, parfois un peu de cendres dans la piscine ou le jardin: ces résidents regagnent un domicile quasi-intact.

Face à la progression du feu, beaucoup de personnes ont dû partir dans la précipitation, avec seulement quelques affaires, pour loger chez des amis, à l'hôtel ou dans un gymnase.

"Quand j'ai eu un coup de téléphone, et qu'on m'a dit 'tu peux rentrer', j'ai tout mis en vrac dans le coffre et je suis revenu", raconte par exemple Fanny, qui, avant de partir, pouvait voir des fumées depuis son jardin.

La préfète de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, a annoncé jeudi que les habitants de plusieurs communes pourraient regagner leur domicile le soir même. En plus d'une partie du quartier du Pyla, les communes de Budos, Cabanac-et-Villagrains (sauf le hameau des Jeannots) et le hameau de Douence à Saint-Magne sont concernés.

Le directeur de l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a par ailleurs donné quelques précautions aux personnes regagnant leur domicile, notamment sur le nettoyage des surfaces exposées aux cendres.

Un retour au compte-gouttes

En tout, 6000 habitants ont pu rentrer chez eux. La préfète précise toutefois que les feux ne sont "ni fixés, ni éteints". "Pour réintégrer les populations, il nous faut encore un peu de patience, quelques jours au moins", a-t-elle annoncé.

Depuis le début des incendies, le 12 juillet, 36.750 habitants ou vacanciers ont été évacués de leur lieu de résidence. Plus de 20.000 hectares ont brûlé, et 2000 pompiers ont été mobilisés. La météo de vendredi reste "plutôt favorable" selon eux, même si la vigilance est toujours de mise.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles