En Gironde, le nombre d'hectares brûlés dépasse largement la taille de Paris

Dans le secteur de Landiras en Gironde, des pompiers tentent le 17 juillet 2022 de combattre le feu qui fait rage depuis une semaine.
Dans le secteur de Landiras en Gironde, des pompiers tentent le 17 juillet 2022 de combattre le feu qui fait rage depuis une semaine.

Dans le secteur de Landiras en Gironde, des pompiers tentent le 17 juillet 2022 de combattre le feu qui fait rage depuis une semaine.

INCENDIES - Une surface une fois et demie plus grande que celle de Paris partie en fumée. Les deux incendies qui ravagent depuis sept jours la Gironde ont brûlé plus de 15.000 hectares de végétation ce lundi 18 juillet. C’est beaucoup plus que la taille de la capitale, qui fait 105,4 kilomètres carrés.

“La nuit a été difficile mais nous avons globalement tenu. Les surfaces ont évolué mais dans des proportions mesurées, compte tenu des conditions”, a indiqué à la presse ce lundi matin le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse du service départemental d’incendie et de secours de Gironde (SDIS 33).

Quelque 4.200 hectares sont partis en fumée à La Teste-de Buch, près du bassin d’Arcachon, sur un périmètre de 9 km sur 8 km. Sur ce secteur, la situation s’est rapidement dégradée lorsque le feu a traversé dimanche soir la route départementale 218 longeant le littoral.

Un pare-feu pour stopper l’avancée des flammes?

Ce lundi, 8000 habitants de deux quartiers de La Teste-de-Buch ont été évacués en prévention. “La Teste n’est pas menacée par les flammes. En revanche, le vent est en train de tourner, les quartiers sont vraiment en train de se retrouver sous la fumée”, a expliqué à l’AFP Arnaud Mendousse. “Les fumées sont toxiques, c’est une question de santé publique pour protéger la population”, a-t-il ajouté. Le zoo du bassin d’Arcachon va aussi évacuer ses animaux pour les protéger de la fumée, a annoncé l’association des parcs zoologiques.

Au nord de la commune landaise de Biscarosse, à la frontière avec la Gironde, les pompiers étendent la stratégie du pare-feu pour se protéger face au risque de propagation des flammes. En effet, comme l’explique France bleu, la pointe sud de l’incendie se situe à seulement trois kilomètres de la limite entre les deux départements.

“Il y avait un pare-feu existant de dix mètres de large, que l’on élargit de 30 mètres. Il constituera une bande de sable incombustible qui servira de point d’appui aux pompiers en cas d’arrivée du feu”, a détaillé à la radio locale Jean-Yves Perez, le lieutenant-colonel des pompiers. Une annonce également faite par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter, qui précise que ce pare-feu mesure 5 kilomètres de long sur 40 mètres de large.

Sur l’autre foyer des incendies, situé plus à l’est dans les terres, 3.500 personnes évacuaient également à la mi-journée leurs habitations dans les communes de Landiras, Budos et Balizac, selon un précédent communiqué de la préfecture. 3.400 personnes ont aussi dû quitter les villes de Villandraut, Léogeats, Noaillan, a indiqué la préfète du département Fabienne Buccio. Les flammes ont brûlé 9.800 hectares, soit un périmètre de 14 km sur 9 km, ajoutent les pompiers. En six jours, plus de 32.000 personnes ont été évacuées.

Chaleur “apocalyptique” sur toute la France

Sur les deux fronts, 1.700 soldats du feu sont mobilisés, appuyés par des bombardiers d’eau (4 Canadair et 2 Dash). Depuis le début des opérations, 12 sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés. Avec une chaleur annoncée comme apocalyptique, la journée de lundi s’annonce comme “l’une des plus difficiles” que devront affronter les soldats du feu depuis le début des incendies, selon les pompiers.

Des dizaines de feux se sont déclenchés au début de la vague de chaleur qui touche la France depuis le début de semaine dernière. Quinze départements de la façade ouest ont été placés en alerte rouge canicule, dont la Gironde, a annoncé dimanche soir Météo France.

Les températures seront partout supérieures à 30°C, et comprises entre 38°C et 40°C dans une bonne partie du pays. Elles pourraient même atteindre localement jusqu’à 42°C, comme dans la forêt des Landes, selon un prévisionniste.

À voir également aussi sur le Huffpost: Face à la canicule et aux feux de forêts, la mise en garde d’Emmanuel Macron

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles