Gironde : Enfant ramené chez lui par un policier pour une dette de cantine, des conditions « honorables et douces » pour la maire

·2 min de lecture

SCANDALE - Mireille Conte Jaubert, maire de Saint-Médard-de-Guizières, ne regrette rien de sa décision de faire intervenir un policier municipal pour un impayé de cantine

Jeudi, un enfant de 7 ans scolarisé dans le village de Saint-Médard-de-Guizières, en Gironde, a été raccompagné chez lui par un policier municipal en raison d’une dette de cantine de 800 euros qui court depuis 2019. L’affaire a fait grand bruit et dès ce lundi, la défenseure des droits s’est « saisie d’office » afin d’enquêter sur la situation. « Les enfants doivent être laissés à l’écart des conflits entre leurs parents et l’administration », a rappelé, Claire Hédon, dans un communiqué.

Contactée par 20 Minutes, Mireille Conte Jaubert, la maire de la petite commune reste droite dans ses bottes : « Je ne regrette rien parce que les conditions dans lesquelles cet enfant a été récupéré sont plus qu’honorables et douces. On lui a dit que sa maman avait oublié de lui dire qu’il ne mangeait pas à la cantine et que comme elle connaissait le policier municipal, elle lui avait demandé de venir le récupérer. » Elle va jusqu’à assurer que certains de ses camarades l’ont trouvé chanceux de monter dans la voiture de police. « Cet enfant n’a pas été traumatisé que ce soit le policier municipal qui le ramène, il est traumatisé par tout le battage que sa mère a généré autour de cette histoire », estime l’élue, persuadée d’avoir (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Ecole : Faute de place, une commune peut refuser l'accueil d'un écolier à la cantine, tranche le Conseil d’Etat
Confinement : Concours, cantines, déplacements... Jean Castex précise les nouvelles restrictions sanitaires
Coronavirus : Pourquoi le gouvernement n’est pas favorable à une fermeture des cantines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles