En Gironde, "pas d'évolution des superficies brûlées", des habitants regagnent leur domicile

Le camping
Le camping

Le camping "Les Flots Bleus" ravagé par l'incendie de de la Teste-de-Buch (photo prise le 21 juillet 2022).

INCENDIES - Pour la deuxième nuit d’affilée, les deux incendies, qui ont détruit 20.000 hectares de forêts en Gironde, n’ont pas progressé a annoncé, ce vendredi 22 juillet, la préfecture de la Nouvelle-Aquitaine, précisant que “d’importants moyens” restaient engagés.

“Pas d’évolution des superficies brûlées cette nuit sur les feux de la Teste-de-Buch et de Landiras”, a fait savoir la préfète, Fabienne Buccio, dans un communiqué de presse. Depuis le début des incendies il y a dix jours, 36.750 habitants et vacanciers avaient été obligés de plier bagage en urgence de manière préventive.

Face à l’accalmie, 6000 évacués ont pu regagner leurs domiciles jeudi après-midi, 3500 à la Teste-de-Buch ainsi que 2500 dans le secteur de Landiras, à Cabanac-et-Villagrains, Budos et Saint-Magne.

2000 pompiers, 4 Canadairs et 2 hélicoptères mobilisés

Les pompiers ont pu poursuivre “le traitement des lisières et des points chauds” pendant la nuit, opérations qui doivent continuer vendredi, ont précisé les pompiers à la presse. Environ 2000 pompiers, quatre Canadairs et deux hélicoptères sont toujours engagés sur les deux feux.

Les soldats du feu étaient parvenus mercredi à enrayer la progression des deux incendies, notamment grâce à une météo plus favorable, avec une baisse des températures et un air plus humide. La météo de vendredi reste “plutôt favorable” selon les pompiers mais “une vigilance sera de mise par rapport au vent qui pourrait se lever dans l’après-midi”. Les pompiers n’ont pas encore déclaré les feux fixés.

“La décision d’annoncer qu’ils sont fixés viendra après une évaluation par le Sdis”, a souligné Fabienne Buccio sur France Bleu Gironde, ajoutant que le combat durerait “encore longtemps”. La préfecture a appelé jeudi l’ensemble des riverains à “faire preuve de patience”.

Le Maire et Grégoire appellent les assureurs à “la plus grande mobilisation”

“Nous ne prendrons aucun risque. La priorité est la sécurité des habitants”, a de son côté souligné le maire de la Teste-de-Buch, Patrick Davet. Sur le passage du brasier subsistent encore des “fumerons”, des points chauds incandescents qui fument et qui peuvent provoquer des reprises de feu s’ils ne sont pas refroidis.

Par ailleurs, la ministre des PME et du Tourisme Olivia Grégoire et le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ont appelé les assureurs à “la plus grande mobilisation” pour accompagner les particuliers et les entreprises affectés par les incendies en Gironde, selon un courrier consulté vendredi par l’AFP. “Nous pensons notamment aux campings et restaurants qui ont été détruits” écrivent-ils notamment dans cette lettre adressée jeudi à la présidente de France Assureurs, Florence Lustman.

Plus spécifiquement, Olivia Grégoire et Bruno Le Maire demandent à ce que les personnes touchées par les incendies disposent d’un délai “suffisant” pour déclarer leur sinistre, “alors que les évacuations sont toujours en cours”. Ils plaident aussi pour que les dossiers d’indemnisation soient traités “aussi vite que possible”.

À voir également sur Le HuffPost: Incendies en Gironde: Macron promet “un grand chantier pour rebâtir” la forêt

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles