Gironde : des crieurs de rue pour égayer le confinement

Certains ont la voix qui porte et le discours médiéval, d’autres préfèrent pousser la chansonnette. Au pied des immeubles ou au cœur du vieux Bordeaux (Gironde), ils sont des passeurs de messages et de bonne humeur. Chansons, déclarations d’amour : les messages sont déposés sur une boite mail mise à la disposition des habitants. Les comédiens font le reste. Un véritable succès "L’espace public qui est notre lieu de travail quand on fait du théâtre de rue, est complètement désert. Et c’est la façon la plus maline et la plus agile d’arriver à occuper l’espace public en ce moment", explique le comédien Sébastien Genebes. Chacun semble y trouver son compte, car du côté des confinés, on en redemande. Ces rendez-vous artistiques ont lieu deux fois par semaine, et au vu de leur succès, la ville de Bordeaux n’exclut pas de les prolonger après le confinement.