Gironde : 2 800 hectares de forêts dévorés par des incendies

1 000 hectares de forêt ont brûlé à Landiras, en Gironde.    - Credit:Laurent Theillet / MAXPPP / PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
1 000 hectares de forêt ont brûlé à Landiras, en Gironde. - Credit:Laurent Theillet / MAXPPP / PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

Le bilan s'aggrave en Gironde où des incendies, des « feux compliqués » qui progressent toujours, ont déjà ravagé près de 2 800 hectares de pins mercredi, sur fond de nouvelle vague de chaleur dans le sud de la France. Les pompiers luttent depuis mardi après-midi contre deux incendies de forêt distincts, l'un à Landiras, à une quarantaine de kilomètres au sud de Bordeaux où 1 500 hectares ont déjà brûlé, et un second à La Teste-de-Buch, qui a dévoré 1 200 hectares, près de la dune du Pilat, exceptionnellement fermée au public. Aucune victime n'est à déplorer.

Selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, venu à La Teste-de-Buch « soutenir » les soldats du feu sur le front des deux incendies, ce sont au total « 2 800 hectares » de pins qui sont partis en fumée. « Tout laisse à penser que le feu poursuit sa progression malgré le travail d'un peu plus de 1 000 sapeurs-pompiers de la Gironde et des autres départements », a déclaré le ministre à la presse, évoquant le rôle aggravant des « vents et de la sécheresse ». Ces feux sévissent sur fond d'épisode caniculaire - le deuxième en un mois, illustration du changement climatique qui va causer des étés « de plus en plus chauds, où 35 degrés sera la norme », selon Météo-France.

À LIRE AUSSIL'ère des mégafeux a commencé

La Croix-Rouge et la protection civile sont sur place, a-t-elle précisé. La route départementale D218 est par ailleurs coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage. Une centaine de cam [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles