Giro, 17e étape : Ben O'Connor (NTT) s'impose à Madonna di Campiglio

Martin Boissereau
·1 min de lecture

Jour de première et de revanche. Malheureux hier, le jeune Ben O'Connor (24 ans) vient de remporter une victoire de prestige sur la 17e étape du Giro dans une journée pour les baroudeurs. Après avoir gravi les quatre cols répertoriés au classement de la montagne, l’Australien a accéléré à 8.3 km de l’arrivée pour distancer les autres hommes de tête. Comme un symbole, il s’est imposé devant Hermann Pernsteiner (Bahrain - McLaren), un équipier de l’homme qui l’a battu la veille, Jan Tratnik.

Grâce à cette victoire, il lève les bras pour la première fois sur un grand tour mais pour la deuxième fois de la saison, après une victoire sur L'Étoile de Bessèges (4e étape, 8 février 2020). O’Connor met également fin à une série de trois ans sans succès sur le tour d’Italie pour son équipe, la NTT Pro Cycling. Elle était encore appelée Dimension Data, avant de changer de nom à l’intersaison, et Omar Fraile s’était imposé sur la 11e étape du Giro 2017. Pour réaliser cet exploit, l’Australien a dû creuser sur un groupe de quatre coureurs composé de Rohan Dennis (INEOS Grenadiers), Ilnur Zakarin (CCC Team), Thomas de Gendt (Lotto Soudal) et Hermann Pernsteiner.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi