Girl in the Picture : le frère porté disparu de Sharon dont ne parle pas le documentaire de Netflix

Netflix

C’est l’une des affaires qui a passionné les Etats-Unis pendant près de trois décennies. En 1990, le corps d’une jeune femme est découvert au bord d’une route. Si elle est encore vivante lorsque la police la retrouve, la victime, qui a été écrasée par une voiture, décède rapidement. C’est le début d’une passionnante enquête qui n’aura son point final que 27 ans plus tard – en 2017 - et qui est racontée dans un documentaire « true crime » de Netflix.

Disponible sur la plateforme américaine depuis le 6 juillet, ce film baptisé Girl in The Picture revient sur cette mystérieuse affaire aux multiples rebondissements. La victime écrasée est rapidement identifiée. La police découvre qu’il s’agit de Tonya Hughes qui laisse derrière elle un fils, Michael, ainsi qu’un mari Clarence Hughes qui affirme que sa femme était partie à l’épicerie. Mais en contactant la mère de la jeune femme, les forces de l’ordre découvrent qu’elle est décédée alors qu’elle n’était qu’enfant.

Un long calvaire

Après un appel à témoins télévisé quatre ans plus tard, les enquêteurs découvrent que la victime vivait en effet sous une fausse identité. L’une de ses anciennes camarades de classe, qui l’a reconnue à la télévision, contacte la police pour expliquer qu’elle s’appelle en réalité Sharon Marshall et qu’elle a grandi aux côtés de Warren Marshall, son père abusif qui a décidé ensuite de se faire passer pour son mari et qui l’a violée pendant des années avant de lui donner l...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles