Gina Lollobrigida, son jardinier et ses millions perdus

Par Marc Fourny
L'actrice italienne Gina Lollobrigida

VIDÉO. Selon « Paris Match », la star italienne serait sous l'emprise de son jardinier, qui aurait profité de ses millions. La justice est saisie…


La vie de Gina Lollobrigida tourne au mauvais feuilleton. Âgée de 92 ans, celle qui fut l'un des plus grands sex-symbols des années 1950 vivrait sous l'influence pernicieuse de son jeune jardinier, embauché il y a une dizaine d'années, un ambitieux qui aurait fait le vide autour d'elle pour mieux profiter de sa fortune. C'est en tout cas ce que soupçonnent le fils unique de la star, Milko Skofic, ainsi que son dernier mari, l'Espagnol Javier Rigau, qui accusent son homme de main d'avoir détourné 4,5 millions d'euros, sur une fortune évaluée à 15 millions. « Une histoire à tiroirs, sur fond de querelle familiale, mêlant argent, séduction, intrigues et manipulations », rapporte cette semaine Paris Match, qui décortique l'affaire en détail.

Lire aussi Sophia Loren, la madone dit tout

Tout a commencé par l'embauche du jeune Andrea Piazzolla, chargé par l'actrice de tailler au cordeau les haies de sa splendide villa sur la via Appia, à Rome. Le jardinier se rend peu à peu indispensable, devient l'homme à tout faire de la star, chauffeur, confident, ange gardien et bientôt directeur de ses sociétés de gestion de fortune. Il aurait notamment gagné sa confiance après avoir déjoué une arnaque qu'il pourrait, selon ses détracteurs, avoir lui-même fomentée… Andrea, 32 ans, belle gueule et culot monstre, fait le vide autour de Gina, renvoie son avocate et son manageur de trente ans, isole l'actrice de son fils et de son petit-fils, qui sera sommé de quitter la villa de la via Appia où il vit depuis des années, au côté de sa grand-mère…

« Déficience psychique »

Dans le même temps, des opérations douteuses sont réalisées : achat d'une collection de voitures de luxe, fêtes somptueuses, voyages en hélicoptère, ventes d'appartements autour du quartier de la place (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Emmanuel-Philibert de Savoie : le prince au secours de l’Italie
Pourquoi la chaîne YouTube de Dieudonné a été fermée
La bougie du « saint » professeur Raoult s'arrache à Marseille
Recevez la newsletter Le Point.fr