Gims refuse la «bonne année», Schiappa somme Pécresse de s'expliquer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
LAURENT BENHAMOU/SIPA, SICCOLI PATRICK/SIPA et CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français

Dans une vidéo, le chanteur Gims refuse qu'on lui souhaite bonne année et même bon anniversaire. «Ca ne fait pas partie de nos convictions les Muslims. Venez on se concentre sur nos trucs à nous», a-t-il déclaré. Eric Zemmour ou Marlène Schiappa ont rappelé que l'artiste avait soutenu lors des régionales Valérie Pécresse, la ministre demande d'ailleurs à la candidate de s'expliquer.

Il a désorienté quelques fans et s’est immiscé dans le débat politique du début d’année. Sur les réseaux sociaux, Gims a poussé un coup de gueule, exaspéré par les messages de «Bonne année» qu’il reçoit. «S’il vous plait, laissez moi avec ça», a déclaré le chanteur dans une vidéo adressé à ses fans. «Vous savez bien que je ne suis pas comme ça, je n’ai jamais répondu à ça, mais vous continuez à m’envoyer des (messages de) bonne année tout le mois de janvier et de février. En plus les Muslims (Musulmans, Ndlr) on a la même conviction. Arrêtez avec ça. Ce sont des Muslims la plupart qui m’envoient ça. Les frères, on ne fête pas ça. (…) S’il vous plaît arrêtez.»

Même coup de gueule pour les anniversaires. «Je souffre avec ça. On ne fête pas ça. (…) En plus c’est un pas de plus vers la mort, donc on se réjouit de quoi finalement? Ca ne fait pas partie de nos convictions les Muslims. Venez on se concentre sur nos trucs à nous», a ajouté le chanteur suivi par 3 millions de personnes sur Twitter et 2,9 sur Instagram. Le candidat d’extrême droite Eric Zemmour a relevé la séquence et n’a pas manqué de rappeler que l’artiste avait soutenu Valérie Pécresse lors des élections régionales. «Maître #Gims, soutien de Valérie Pécresse, vous parle d’identité», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

"On ne collabore pas avec des artistes qui posent l'identité religieuse en préalable"

A quelques jours du premier tour, début juin 2021, l’artiste aux lunettes noires avait apporté son soutien en vidéo à la présidente de la région Ile-de-France, candidate à sa réélection. «Bonjour à tous c’est Gims. Juste(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles