Gims sur le Nouvel an : Julien Odoul (RN) dénonce l' "intégrisme religieux" d'un "ayatollah"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Marine Le Pen
    Marine Le Pen
    Femme politique française
  • Julien Odoul
    Homme politique français

Après le gros coup de gueule de Maître Gims sur les nombreux voeux de "bonne année" qu'il aurait préféré ne pas recevoir, ce samedi 1er janvier sur Instagram, le Rassemblement national a réagi à la polémique, en la personne de Julien Odoul. Le membre du bureau national, et bras droit de Marine Le Pen a estimé que les propos tenus par le rappeur étaient délirants et surtout dangereux.

En effet, sur le plateau de Morandini Live, ce 3 janvier, l'homme d'extrême droite a qualifié le chanteur d'"ayatollah". Il a également jugé : "Avec des messages de ce type, il peut convertir des jeunes qui sont un petit peu perdus. Leur dire : 'oui, être un bon musulman c'est ne pas souhaiter la bonne année, ne pas souhaiter joyeux anniversaire'. En fait, c'est de se radicaliser".

À lire également

Maitre Gims demande aux musulmans de plus fêter la nouvelle année : "Restons sur nos valeurs"

Convaincu que désormais "Gims roule pour les islamistes", il a dénoncé une forme d'hypocrisie chez le mari de Demdem, qui n'irait pas totalement ses croyances dans ses clips... Julien Odoul a en effet constaté :

"il boit de l'alcool, des filles s'exhibent en maillots de ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles