Gims : qui est DemDem, la femme du rappeur ?

·1 min de lecture

Derrière ses fameuses lunettes noires, Gims ne voit qu'une seule femme : DemDem ! Ce jeudi 6 mai, alors que le rappeur souffle sa 35e bougie, faisons plus ample connaissance avec celle-ci... C'est en 2005 que le demi-frère de Dadju, anciennement surnommé Maître Gims et Gandhi Djuna dans le civil, rencontre celle qui deviendra sa femme. Mais à l'époque, celle qui a récemment posé avec Vitaa en bikini est encore lycéenne et lui n'est pas connu. Les parents de la jeune fille ne voient pas forcément cette idylle d'un très bon œil. D'ailleurs, les jeunes amoureux se marient sans invités en 2005. "Elle était aussi convertie à l'islam. Nous sommes tombés amoureux. (...) Nous avons su très vite que nous voulions passer notre vie aux côtés l'un de l'autre et fonder une famille", écrivait-il dans son autobiographie intituléeVise le soleil. Depuis, trois enfants sont nés de leurs amours, pour un total de cinq pour le rappeur !

A travers une vidéo postée sur le réseau social Périscope, il dévoilait pour la première fois le visage de la femme qui partage sa vie. La jolie brune apparaissait au volant de la Ferrari familiale lors d’une balade dans la capitale française. "C’est DemDem qui la pilote aujourd’hui, autant dire qu’elle n’est pas là pour rigoler", commente Bibel, le nouveau prénom du chanteur à la suite de sa conversion à l’islam en 2004. DemDem, récemment blonde aux côtés de son époux sans lunettes, apparaissait aussi dans un clip de son compagnon, Tout se donner.

En 2018, Demdem (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Mort du chanteur Nick Kamen : Madonna, le "coeur brisé", rend un émouvant hommage à son protégé (PHOTOS)
La Nuit du Ramadan (France 2) : qui sont les artistes invités de l'édition 2021 ?
Mort de Nick Kamen : le chanteur et mannequin protégé de Madonna est décédé à 59 ans
Michel Sardou : pourquoi il ne souhaite pas parler du "traumatisme" de sa fille Cynthia, victime d'un kidnapping et d'un viol collectif, dans son nouveau livre
Pierre Perret : son tacle à Sibeth Ndiaye, "qui porte bien son nom", n'aurait pas plu à la principale intéressée...