Gims et Dadju : découvrez Djeasha, leur sœur également chanteuse

·1 min de lecture

Dans la famille Djuna, voici désormais la sœur ! Si le grand public connaît par cœur les mélodies et paroles des chansons des frères Gims et Dadju, véritables stars de la chanson française ces dernières années, un nouveau membre de la famille fait aujourd'hui ses premiers pas sur le devant de la scène : leur sœur, Djeasha. Une nouvelle artiste qui vient s'ajouter à une longue lignée. En effet, tous trois sont les enfants du musicien congolais Djuna Djanana, membre du groupe Viva La Musica. Avant elle, le petit-frère, Bedjik, s'était également essayé à la musique.

Cinquième enfant et première fille de la fratrie composée de 14 enfants, Djeasha a sorti son premier titre, intitulé "Pour la vie", dans un registre Zouk Kompa, ce dimanche 14 février. Dans une vidéo publiée sur YouTube, samedi 5 février, Djeasha s'était présentée au grand public à travers une biographie visuelle. Si dans un premier temps, la sœur de Gims et Dadju avait fait le choix de fonder une famille, dorénavant, c'est à un projet professionnel autour de la musique qu'elle a décidé de se consacrer : "Chaque jour, matin, midi, soir, je sentais le désir de m'exprimer à travers la musique. Prendre la décision de finalement me lancer n'a pas été facile. Ce n'est pas un choix que j'ai fait comme ça du jour au lendemain", expliquait-elle alors.

Les premiers pas de Djeasha dans la musique n'ont pas forcément été accueillis comme elle l'aurait souhaité. "Lorsque j'ai commencé à parler à mon entourage de mon désir de me lancer (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle et Harry, héros d'un "film hollywoodien bas de gamme" : un proche du prince Charles étrille le couple
Elizabeth II prévenue de l'interview de Meghan Markle et Harry par... Twitter !
"Il a perdu l'empathie" : Olivier Véran et ses "coups de menton" déçoivent
Olivier Véran et le "tétongate" : cette petite explication qu'il a dû avoir avec sa famille
"Il veut le combat et la défaite" : François Bayrou s'obstine... Emmanuel Macron laisse faire