Gilles Simon prend sa retraite, ému, après 998 matchs

PARIS, FRANCE - NOVEMBER 02: Gilles Simon of France celebrates after winning their round of 32 singles match against Taylor Fritz of the United States during Day Three of the Rolex Paris Masters at Palais Omnisports de Bercy on November 02, 2022 in Paris, France. (Photo by Julian Finney/Getty Images)
Julian Finney / Getty Images PARIS, FRANCE - NOVEMBER 02: Gilles Simon of France celebrates after winning their round of 32 singles match against Taylor Fritz of the United States during Day Three of the Rolex Paris Masters at Palais Omnisports de Bercy on November 02, 2022 in Paris, France. (Photo by Julian Finney/Getty Images)

TENNIS - Il est « heureux » de le dire : « C’est terminé maintenant ! » Gilles Simon a mis un terme, à 37 ans, à sa carrière de joueur ce jeudi 3 novembre après sa défaite en 8es de finale du Masters 1000 de Paris face au Canadien Félix Auger-Aliassime (8e) 6-1, 6-3.

Le Français avait annoncé en mai qu’il rangerait sa raquette à l’issue de la saison, sa 21e sur le circuit professionnel, et il a reçu une invitation pour entrer dans le tableau principal de Bercy. Il avait réussi à repousser l’échéance par deux fois en s’imposant au premier tour face à l’ex-N.1 mondial Andy Murray et au deuxième face au 11e mondial Taylor Fritz.

Mais il s’était bagarré 2h50 contre le Britannique et 3h06 contre l’Américain si bien qu’il n’avait plus le physique pour résister à Auger-Aliassime, l’un des jeunes (22 ans) les plus en forme du moment.

Un retour en famille

« Merci Gilou », a écrit Auger-Aliassime sur la caméra en quittant le court pour laisser place à une cérémonie organisée par la Fédération française en l’honneur de Simon.

Pour ces adieux, l’émotion était au rendez-vous : en présence de sa famille, Gilles Simon a remercié son épouse et ses enfants pour leurs efforts et sacrifices durant sa carrière et leur a promis : « C’est terminé maintenant ! »

« Mon Tichou est venu sur le circuit tout petit, il a eu un premier titre à Metz il avait deux semaines. Tu adorais venir en tournoi, tu trouvais ça fabuleux. On a fait les cinq premières années ensemble, et puis après il y a une grande passion dans ta vie qui a commencé... l’école. Et il a fallu y aller tous les jours, c’était moins drôle et à partir de ce moment-là tu as commencé à me demander “combien de dodos tu pars, papa ?”. Et tu t’es rendu compte que je partais plus de dodos que je restais. Et à partir de là, il y a eu une deuxième question : “c’est quand que tu arrêtes ?” Et je sais que ces dernières années ont été très difficiles », a dit Gilles Simon à son fils aîné Thimotée, descendu sur le court de Bercy à l’issue du match.

L’émotion est encore montée d’un cran lorsque les légendes Djokovic, Nadal, Monfils et Tsonga se sont succédé en vidéo pour lui rendre hommage.

Un palmarès fort de 14 titres ATP

Gilles Simon, né à Nice le 27 décembre 1984, a débuté sur le circuit professionnel en 2002. Il a atteint le 6e rang mondial le 5 janvier 2009 et se retire sur un palmarès fort de 14 titres ATP. Le premier à Marseille en 2007, le dernier à Metz en 2018.

Il est le quatrième Tricolore le plus titré de l’ère Open (depuis 1968), derrière Yannick Noah (23), Jo-Wilfried Tsonga (18) et Richard Gasquet (15). En termes de victoires, il en compte 504 et seuls Gasquet (588) et Gaël Monfils (525) ont fait mieux. Dans la catégorie des Masters 1000, il a gagné 124 matchs et seul Gasquet (140) est devant.

Au cours de sa carrière, Gilles Simon a notamment battu Roger Federer (deux fois), Rafael Nadal (1), Novak Djokovic (1) et Andy Murray (3). Il a décroché son meilleur résultat en Grand Chelem à l’Open d’Australie 2009 et à Wimbledon 2015 en se hissant en quarts de finale.

Avec Jo-Wilfried Tsonga, qui a pris sa retraite à Roland-Garros cette année, Richard Gasquet et Gaël Monfils, il constitue les « nouveaux Mousquetaires ». Il a remporté avec les deux premiers notamment, la Coupe Davis en 2017.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi