Gilles Kepel: le procès Merah sera probablement "considéré comme un succès" pour les jihadistes

Abdelkader Merah, frère de l’auteur des multiples tueries en mars 2012 à Toulouse et Montauban, a été condamné ce jeudi à 20 ans de réclusion pour association de malfaiteurs terroriste, mais n’a pas été reconnu coupable de complicité d’assassinats.

Pour Gilles Kepel, politologue et universitaire spécialisé dans l’islam et le monde arabe contemporain, il est "probable" que le verdict soit vu comme un "succès" pour les jihadistes.

"La justice n’a pas à se prononcer par rapport à l’opinion publique, elle se prononce par rapport à des faits, mais en réalité, il est probable que dans la mouvance jihadiste, ce verdict sera considéré comme un succès, parce qu’il n’a pas eu la peine maximale", a-t-il réagi ce vendredi dans la matinale de BFMTV et RMC.

Une analyse qui rejoint celle du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui a regretté que "la justice n’ait pas été au bout alors que les éléments du dossier le justifiaient" et craint "que les terroristes islamistes voient dans ce verdict un signe de faiblesse".

Certaines parties civiles, dont Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad Ibn Ziaten tué le 11 mars 2012, a également regretté qu' "on ne soit pas allé jusqu'au bout" et appelé la France à "se réveiller". 

La prison, "incubateur du jihadisme"

De plus, l’universitaire craint que la case prison ne résolve rien. "Malheureusement, dans l’état...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi